Le Jôdô

Le Jôdô

Le Jôdô – la tradition

Le Jôdô est un art martial japonais traditionnel (Koryu) élaboré vers 1605 par un maitre de sabre. Cette discipline est basée sur des techniques de bâton permettant de contrer les Katana dans les duels. Le Jôdô a également été enseigné par Me Shimizu à la police de Tokyo.

Nous pratiquons le Jôdô de l’école Shintô Musô Ryû. Comme dans beaucoup d’écoles traditionnelles, il n’y pas de compétitions, ce qui permet de préserver un état d’esprit Budô et les techniques d’origine.

Le Jôdô – la pratique

Démonstration de Jôdô, Jean-Jérôme Pillet et Bénédicte Bourdin. Les armes japonaises Jo, bokken, tanjo, kusarigama, jutte
En démonstration avec Bénédicte, photos

Le Jôdô se pratique à deux avec d’un côté le , un bâton de 128 cm, notre arme principale qui sert à travailler les techniques de défense. En face nous avons le Bokken, un sabre de bois qui effectue les attaques.

Les kata sont très dynamiques, on y cherche surtout la précision, la bonne distance et la vitesse. Le travail avec partenaire développe, en plus, la concentration et la vigilance.

  • Kata de Kenjutsu

Nous pratiquons également de Kenjutsu et de Tanjôjutsu (bâton court) qui font partie du programme de l’école et, en parallèle, le Iaïdô de l’école Musô Shinden Ryū. (école de sabre japonais)

Les avancés peuvent ensuite s’initier au maniement du Kusarigama et du Jutte

Kata de Kusarigama par Jean-Jérôme Pillet et Bénédicte Bourdin,, démonstration avec d'autres armes japonaises : jo, bokken, Tanjo, Jutte.
Isshinryu Kusarigama-jutsu
Kusarigamajutsu de l'école Isshinryu
Kusarigama